Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /flex/storage/relaisdebravone.com/site/www/wp-includes/functions.php on line 4435

LE JARDIN DU RELAIS DE BRAVONE

« L’arbre qui fait pleurer certains de joie n’est pour d’autres qu’une chose verte au milieu du chemin. Certains ne voient dans la nature que ridicule et difformité, d’autres ne voient même pas la nature du tout. Mais pour les yeux de l’homme à l’imaginaire riche, la nature est l’imagination même. »

WILLIAM BLAKE

Notre jardin est né de mains de passionnés, il a évolué avec le temps; certains arbres ont toujours été là, d’autres ont été mis en terre en même temps que la construction de la Résidence de Tourisme. La végétation est devenue luxuriante et l’amour des végétaux a toujours fait partie de nous.

Renaud, passionné de plantes, a tout simplement « l’Art de leur parler ». Il leur permet de s’épanouir si bien que notre jardin est aussi riche que celui que vous pouvez découvrir aujourd’hui!

Dans le Parc du Relais de Bravone, vous rencontrerez des essences méditerranéennes endémiques à la Corse comme l’arbousier et le chêne liège et d’autres qui ont été importés et plantés avec soins tel que le Magnolia, l’Eucalyptus, le Bougainvillier, le Figuier, le Figuierde Barbarie, l’Aloe Arborescens, le Yucca, différentes variétés de Cactus mais aussi des Bananiers, Palmier Phoenix et Washingtonia, Datura, Lantana, Plaqueminier, Olivier, Vignes, Agrumes, Laurier-Rose, Roses et encore bien d’autres merveilleux végétaux….

Chaque plante a sa particularité, son essence bien à elle, son caractère et son énergie propre! Les plantes sont sur notre terre depuis la nuit des temps et comme elles nous faisons partie du monde végétal.

Pour mieux respecter notre Nature, il suffit simplement de mieux la connaitre.
Nos ancêtres utilisaient les plantes pour se nourrir, se soigner…elles faisaient partie intégrante de leur vie. Leur connaissance du monde végétal était très développée, ce savoir s’est perdu avec le temps. Aujourd’hui, il est important de se reconnecter aux plantes, de mieux les identifier pour pouvoir mieux les respecter, les protéger et continuer à utiliser leurs vertus naturelles qui existent chez beaucoup d’entre elles. Tout est dans la nature, à nous de tendre l’oreille pour écouter ce qu’elle a à nous dire.

Les Plantes et la Communication

Savez-vous que les plantes communiquent entre elles?

Les arbres ont plusieurs manières de communiquer pour se défendre des attaquants et s’entraider.

Si par exemple, un coléoptère s’attaque à l’écorce d’un arbre, ce dernier se charge de tanin, rendant son écorce et ses feuilles immangeables.
L’insecte ou le « brouteur » le sait bien et change de cantine!
Les arbres savent aussi s’entraider et préviennent leurs confrères du danger en leur envoyant des centaines de molécules d’éthylène dispersées par le vent, afin qu’ils produisent à leur tour ce fameux poison !
Les animaux le détectent et choisissent généralement les arbres contraires au sens du vent !

Notre Nature est bien faite : cela laisse le temps à chacun de se nourrir et de se régénérer pour un bon équilibre naturel !

Dans la forêt, il existe également un réseau souterrain de champignons invisibles à la surface du sol, qui permettent de faire passer les messages envoyés par d’autres arbres en cas de danger…
Aussi, lorsqu’un arbre veut en aider un autre, il passe par ce réseau fongique pour envoyer une dose de sucre qu’il aura lui-même produit grâce à ses feuilles et à la lumière du soleil !
Les arbres en ont besoin pour grandir ainsi que de différents types de sels.
Nb : il faut savoir que certains arbres sont incapables d’avoir une conversation entre eux tels l’Épicéa et le Hêtre.

Nos chères plantes, en plus d’être intelligentes et belles, peuvent être aussi très utiles et sont pleines de ressources pour nous les humains !
Parmi nos plantes et arbres voici quelques spécimens, présents dans notre Résidence, que nous avons le plaisir de vous présenter :

L’Arbousier

L’arbousier (l’arbitru en Corse ou encore arbre à fraise) est un arbuste présent un peu partout dans le maquis. Ses feuilles sont d’un vert profond, ses jolis fruits ronds et de couleurs rouge orangé apparaissent à la fin de l’automne et en hiver.

L’arbouse (u bacu) peut se manger tel quel ou transformée en gelée, en sirop ou en glace.
Les fleurs de l’arbousier sont très jolies et forment de petites clochettes.
L’arbousier a aussi de nombreuses vertus thérapeutiques. Nos ancêtres l’utilisaient sous forme de décoctions, infusions, poudres, extraits, teinture mère…afin de soigner différentes maladies.
De ses feuilles, à son écorce, en passant par ses racines tout est bon dans l’arbousier !

  • L’Arbre aux multiples talents :
  • C’est un tonique digestif, un anti spasmodique intestinal mais aussi un antiseptique naturel qui aide à lutter contre les infections urinaires.
  • Il a des propriétés astringentes, diurétiques…et il est un anti-inflammatoire naturel !
  • Ses racines sont efficaces pour diminuer l’hypertension artérielle. Et ses feuilles peuvent être utilisées comme antioxydants et anticoagulants.

En résumé, l’arbousier est beau, bon et utile pour l’Homme!
Merci Monsieur l’Arbousier.

L’Eucalyptus

C’est l’arbre le plus grand de notre Parc, s’érigeant droit et fier au milieu de notre jardin:
Monsieur l’Eucalyptus a été l’un des premiers arbres plantés au Relais de Bravone.
Il a maintenant un peu plus d’un demi-siècle !
Respect pour ce grand Australien !

Le nom Eucalyptus signifie « well covered » (traduction littérale « bien couvert » décrivant la capsule du bourgeon). Il existe plus de 700 espèces dont la plupart sont originaires d’Australie, plus précisément de la province de Tasmanie.
Avec son incroyable capacité à absorber l’eau du sol sur lequel il croit, il assèche les marais qu’il colonise. C’est aussi pourquoi ce bel arbre est présent sur notre île de Beauté. Il était ainsi planté dans les plaines autour de certaines habitations afin de diminuer les maladies dues au marais environnant (le drainage supprime les marécages où se développent les larves de moustiques).
D’après « Des Plantes et des Hommes » de Fabrice Fenouillière, les eucalyptus sont capables d’absorber leur poids en eau en 24h! Autant dire que c’est un grand buveur!
Les aborigènes le savaient bien et l’utilisaient pour pomper l’eau : ils mettaient l’extremité d’une racine d’eucalyptus dans une mare et l’autre dans un récipient. Grâce à l’action de succion que la racine exerçait, le récipient se remplissait.

Ils utilisaient également les feuilles pour traiter la fièvre et d’autres maux.
L’huile essentielle extraite des feuilles contient des composés ayant des propriétés désinfectantes. Attention, elles peuvent être toxiques à forte concentration.
Néanmoins, bien utilisé et avec précaution, l’Eucalyptus apporte de nombreux bienfaits.

Il est le grand soigneur des inflammations et infections respiratoires tel que bronchite, sinusite, rhume…en infusion, teinture mère, huiles essentielles, inhalation, extrait fluide,
l’Eucalyptus a plus d’un tour dans son sac ! A nous de savoir bien l’utiliser.
L’aromathérapie européenne utilise principalement l’huile essentielle de quatre espèces d’eucalyptus.

  • Eucalyptus mentholé (E. dives). Préféré pour les affections des voies respiratoires,
    Déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans et chez la femme enceinte ou qui allaite
  • Eucalyptus citronné (E. citriodora). Préféré pour les applications topiques (arthrite, tendinite, démangeaisons, antimoustique, etc.).
  • Eucalyptus radié (E. radiata). Mieux toléré par les muqueuses et la peau; convient bien aux enfants.
    Déconseillé durant les trois premiers mois de la grossesse.
  • Eucalyptus à bractées multiples (E. polybractea CT cryptone). Préféré pour les affections parasitaires (maladies tropicales, notamment) et pour les infections gynécologiques ou urinaires d’origine virale. L’huile essentielle est déconseillée chez les enfants de moins de 6 ans et chez la femme enceinte ou qui allaite.

L’Aloe Arborescens

Lorsque vous découvrez le Relais de Bravone, vous commencez par monter une allée bordée d’Aloés Arborescens, denses et majestueux !

L’Aloe Arborescens, tout comme l’Aloe Vera, est originaire d’Afrique du Sud et de L’Est.
Il vit donc dans des terres chaudes où il déploie une énergie extraordinaire pour survivre aux maladies comme aux sécheresses. Cela explique l’incroyable richesse concentrée dans
ces feuilles.

Pour les grands prêtres de l’Ancienne Egypte, l’aloès ou « Plante de l’immortalité » détient des qualités prodigieuses connues des hommes depuis au moins l’Antiquité.
Les Grecs, au IVème siècle avant J-C, utilisaient cette plante pour pallier aux traitements de différentes affections. Les qualités de son gel en faisaient un produit de première nécessité.

Lorsque nous parlons d’Aloe, la plupart connaissent les vertus de l’Aloe vera mais très peu connaissent celle de son cousin l’Aloe arborescens qui a un pouvoir de guérison 2 fois plus puissant, notamment en ce qui concerne le cancer.

L’Aloe Arborescens a été mis en avant par le Père Romano Zago (un prêtre Franciscain), qui l’utilisait selon une formule connue aujourd’hui sous le nom de « Recette du Père Romano Zago » et décrite dans son livre « Du cancer on peut guérir ».

Résumons les multiples propriétés de l’Aloe arborescens :

  • Anti oxydante
  • Anti vieillissement
  • Anti bactérienne
  • Anti mycosique
  • Anti inflammatoire et anti douleur
  • Cicatrisante
  • Stimulent du système épithélial
  • Immunomodulateur
  • Anti Cancer (actif contre cellules
    cancéreuses et précancéreuses, cancer
    du poumon et de la plèvre, cancer du
    colon, de l’estomac, du foie…)
  • Anti virale
  • Régulateur de hypoglycémie, diabète
  • Régulateur de l’appareil digestif
  • Régulateur de l’appareil circulatoire
  • Affections cutanées
  • Elimination des toxines
  • Rhumatismes, Candida albican, herpes
  • Stimulant de l’appareil immunitaire (en cas de chimiothérapie)
  • Appareil respiratoire (poumons et bronches)

Bref, nous l’aurons compris cette plante est clairement un miracle de la Nature !

Le Figuier

Au Relais, vous trouverez deux figuiers, l’un abritant les voitures sur le parking et l’autre à l’entrée de notre beau parc vous accueillant devant les escaliers menant vers les studios.

Tous deux ont une quarantaine d’années, la fleur de l’âge.
Pour ceux qui ont la chance de venir en Septembre, ils donnent encore de belles figues violettes et noires dont la pulpe est fondante, juteuse et très sucrée !
Très nutritive, la figue est très riche en fibres et minéraux, surtout en potassium.
C’est une source d’oligo-éléments dont le fer et contient de petites quantités de calcium, vitamines C et A mais aussi de vitamines B et P (propriétés protectrices sur les vaisseaux sanguins).

Le figuier trouve son origine en Asie mineure et est cultivé depuis des millénaires dans le bassin méditerranéen.
Arbre sacré dans l’antiquité, il favorise la digestion et exerce une action apaisante du corps et de l’esprit. Le macérât de bourgeons de figuiers s’avère donc particulièrement efficace dans les problèmes de stress et procure un repos nocturne naturel et sain.
Il existe plus de 150 variétés de Figues dont les rouges, noires, violettes mais aussi les grises et les blanches.
Consommée fraîche ou séchée, elle est un « aliment santé ».
Ainsi, la consommation régulière de figues et non seulement gustativement bonne mais aussi excellente pour notre santé, elle contribue à :

  • diminuer l’hypertension artérielle
  • contrôler le cholestérol
  • soulager la constipation
  • prévenir le cancer du côlon
  • contrôler le taux de glucose dans le sang
  • prévenir l’apparition du diabète de type 2

Ces plantes ne sont qu’un petit échantillon de ce que nous avons chez nous, mais tant
d’autres sont présentes et bienveillantes.

Un petit coin de paradis végétal qui se plaît à vivre et à s’épanouir au Relais pour le plaisir de
nos sens.

Réservez votre séjour >